Home Comunicati stampa Luchino Visconti et les productions artistiques de Sky. Deux grandes expositions pour...

Luchino Visconti et les productions artistiques de Sky. Deux grandes expositions pour le Lucca Film Festival

667
0
SHARE
San Pietro e le basiliche papali di Roma
San Pietro e le basiliche papali di Roma

Même cette année le Lucca Film Festival – Europa Cinema va consacrer une place importante aux expositions. Grâce à la collaboration avec le Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome, Sky, et le Teatro del Giglio, l’édition 2018 va établir l’étroite liaison entre le cinéma et l’art avec deux projets extraordinaires.

.

Luchino Visconti. À la recherche du temps perdu. Histoire d’un film jamais réalisé

Palazzo Ducale di Lucca, du 17 mars au 21 avril 2018

14Bozzetto - Alla ricerca del tempo perduto
14Bozzetto – Alla ricerca del tempo perduto

dédié au rêve du cinéaste milanais de transposer en images la Recherche proustienne. Les étudiants du cours de Scénographie et Costumes du Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome, dirigés par le scénographe Francesco Frigeri et par le costumier Maurizio Millenotti, ont réalisé 45 tableaux exécutives et plus de 40 costumes, conformément aux plusieurs indications données par Visconti et par ses collaborateurs.


Cinema d’arte
Dietro le quinte delle produzioni artistiche di Sky

Sala del “mezzanino” della Fondazione Ragghianti, a Lucca
dal 23 marzo al 23 aprile 2018.  

RAFFAELLO-IL-PRINCIPE-DELLE-ARTI-Raffaello-nello-studio-di-Leonardo
Raffaello-nello-studio-di-Leonardo

va présenter plus de 40 photographies en grand format, et même un grand nombre de documents et vidéos sur les récentes productions cinématographiques de Sky dédiées à l’art et à l’architecture. L’exposition sera soutenue aussi par un cycle de projections des vidéos auxquels les photos font référence.

Les deux initiatives s’inspirent de la devise « Notre patrimoine : où le passé rencontre le future », qui est même le slogan conduisant les célébrations encouragées par la Communauté européenne lors de l’année du patrimoine culturel. D’un côté on a Visconti, auteur éclectique et multidisciplinaire, réalisateur cinématographique, documentariste, scénariste, metteur en scène de théâtre qui a toujours maintenu l’union entre la tradition et l’innovation des langages visuels ; de l’autre côté il y a l’emploi de l’instrument cinématographique pour montrer et révéler l’art, mené par Sky, qui rassemble les œuvres constitutives de l’histoire de l’art occidental avec l’emploi des technologies audiovisuelles de pointe.

D’un côté, il y a le rêve de Visconti de transposer en images les plus de trois mille pages de la Recherche, avec la participation de ses collaborateurs historiques – tels que Suso Cecchi d’Amico, le scénariste Mario Garbuglia et le costumier Piero Tosi – en longues séances et dans les lieux « proustiens », comme plus de 400 photos de Claude Schwartz et plusieurs notes et remarques en témoignent ; de l’autre côté, on a les chefs-d’œuvre, les lieux, les musées – certains filmés pour la première fois – décrits d’une façon sans précédent, grâce au travail de Sky.

L’exposition consacrée à Visconti, à Palazzo Ducale, souligne que chacun de ses films fait référence à un texte littéraire et montre comment, dès ses premiers essais d’auteur en jeunesse, il a mêlé d’une façon harmonieuse les différents arts.

Le facteur sonne toujours deux fois de James M. Cain revit en Ossessione (Les Amants diaboliques – 1942) ; Les Malavoglia de Giovanni Verga a largement inspiré La Terra trema (La Terre tremble – 1948) ; l’adaptation de Les Nuits blanches de Dostoïevski dans le film éponyme (Le Notti bianche) est du 1957 ; Senso est inspiré par Camillo Boito, Rocco e i suoi fratelli (Rocco et ses frères – 1960) par les contes de Giovanni Testori ; Tomasi di Lampedusa donne vie à Il gattopardo (Le Guépard – 1963) jusqu’à arriver à Camus de L’Étranger (Lo Straniero – 1967) et à Thomas Mann de Mort à Venise (Morte a Venezia – 1971), dernier de la tétralogie allemande après Ludwig (Ludwig ou le Crépuscule des dieux – 1972) et La Caduta degli Dei (Les Damnés – 1969) passant aussi par le mythe d’Électre et d’Oreste en Vaghe stelle dell’orsa (Sandra – 1965), sans oublier la dernière mise en scène  de L’Innocente (L’Innocent – 1976) adapté du roman homonyme de Gabriele D’Annunzio.

L’exposition à la Fondazione Ragghianti, réalisée par SKY avec la collaboration de Alessandro Romanini, prend le nom d’un des principaux théoriciens et pionniers de l’emploi de l’instrument cinématographique pour expliquer le procès créatif derrière les œuvres d’art ; cette exposition va nous illustrer la « machine à rêver » appliquée à l’art, pour la première fois la clou du grand écran.

Des photos en grand format des plateaux de tournage, les acteurs dans les différentes étapes de production, les techniciens au travail « dans les coulisses » du cinéma et de l’art, notamment réalisateurs, scénaristes, historiens d’art, directeurs de la photographie, scénographes, costumiers et, finalement, les procès liés aux nouvelles technologies « d’immersion » du 3D, de l’Ultra HD et de la Virtual Reality.

Grâce à l’emploi d’équipement cinématographique de dernière génération, il y aura des clichés à plusieurs égards inédits et exclusifs des chefs-d’œuvre de Michel-Ange, Raphaël, Caravage et des lieux d’art et de tournage. Sky et Magnitudo Film montrent au public ces temples qui, dans toute leur gloire, gardent les œuvres de l’intelligence humaine à travers l’union d’une raffinée narration cinématographique et d’une utilisation savante de haute technologie : du Musée du Vatican aux suggestives images aériennes sur Rome et les lieux non accessibles au public des Basiliques Papales, du musée à ciel ouvert de la ville de Florence aux lieux d’enfance de Raphaël à Urbino.

Du 19 au 22 avril, un cycle de projection des tous les films d’art produits par Sky avec Magnetudo Film va soutenir la manifestation. Le festival du cinéma, promu par la Fondazione Cassa di Risparmio en collaboration avec le Lucca Film Festival – Europa Cinema et Fondazione Ragghianti, aura lieu dans l’ensemble monumental de San Micheletto avec la projection de Caravaggio – L’anima e il Sangue  (« Caravage – L’âme et le Sang ») qui a débuté au cinéma le dernier février en se qualifiant le documentaire d’art le plus vu en Italie avec plus de 130 mille spectateurs. La projection de ce voyage unique, émouvant, viscéral à l’intérieur de la vie, des œuvres et des affres de Michelangelo Merisi, ou le Caravage, sera introduite par Cosetta Lagani, responsable et directrice artistique Cinéma d’art Sky, par le réalisateur Jesus Garces Lambert et par la scénariste Laura Allievi.   

Les projections continueront les jours suivants à San Franceschetto, avec les précédents succès du Cinéma d’Art Sky, distribués en plus de 60 pays dans le monde.

20 avril : Musei Vaticani – Tra cielo e terra (« Musée Vatican – Entre ciel et terre » ) ; San Pietro e le Basiliche Papali di Roma  (« Saint-Pierre et les Basiliques Papales » ).

21 avril : Firenze e gli Uffizi. Viaggio nel cuore del Rinascimento ( « Florence et les Uffizi. Voyage dans le cœur du Renaissance » ).

22 avril : Raffaello – Il principe delle Arti (« Raphaël – Le prince des Arts » ).


 

17 mars – 21 avril 2018
Luchino Visconti. À la recherche du temps perdu.
Histoire d’un film jamais réalisé
Lucques, Palazzo Ducale – Salles Maria Luisa et Loggia dell’Ammannati

Horaire : du mardi au dimanche | de 11h00 à 13h00 et de 16h00 à 19h00
Fermé le lundi à l’exception de lundi 9 avril | Entrée libre

23 mars – 23 avril 2018
CINÉMA D’ART – DIALOGUE INÉDIT.
Dans les coulisses des productions artistiques de Sky
Lucques, salle du « mezzanine » de la Fondazione Carlo Ludovico Ragghianti
Ensemble monumental de San Micheletto – Via San Micheletto 3, Lucca

Horaire : du mardi au dimanche | de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00 | Entrée libre

À partir du 1er janvier 2017, au titre de l’accord de collaboration et coproduction avec le festival, tous les détenteurs d’un ticket d’entrée à la Fondazione Ragghianti ont droit à la suivante facilité :

Droit d’accès aux tickets et abonnements à prix réduit pour le festival.


 

Service de Presse Lucca Film Festival – Europa Cinema :
PS Comunicazione di Antonio Pirozzi (+39 339 5238132) et Martina Angeli;
www.pscomunicazione.it
Anglais : Tessa Wiechmann

Service de Presse – Expositions :
Davis & Co. Lea Codognato et Caterina Briganti; +39 055 2347273;
info@davisandco.it
| www.davisandco.it

 Communication et Relations Extérieures Fondazione Cassa di Risparmio di Lucca:Marcello Petrozziello et Andrea Salani (+39 0583 472627; +39 340 6550425);
comunicazione@fondazionecarilucca.it

Lucca Film Festival – Europa Cinema
segreteria@luccafilmfestival.itwww.luccafilmfestival.it